Quelle communication numérique publique et politique après les élections de 2017 ?

Vendredi 22 septembre – Conférence organisée dans le cadre de la Nantes / Saint-Nazaire digital Week

 

 

Bataille de l’attention, professionnalisation et désinformation

Les élections françaises et américaines ont été l’occasion d’observer de nouveaux usages numériques. Batailles d’intox et influences extérieures, utilisation de logiciels d’organisation des campagnes, mobilisation sur les réseaux sociaux, ces batailles ont-elles contribué aux résultats ? Que changent-elles dans notre rapport à l’information et à la communication politique et publique ? Ce qui s’est passé pendant la campagne va-t-il continuer ses prochaines années ?

 

Analyses et témoignages avec deux des meilleurs experts de ces questions.

Romain Pigenel

Romain Pigenel est Directeur du programme “Futurs” au sein du groupe de consulting Maltem : programme dédié à l’innovation (blockchain, objets connectés, intelligence artificielle et réalité virtuelle notamment) et à l’étude des ruptures technologiques, sociologiques, humaines et éthiques. Il est ancien directeur adjoint chargé du numérique au Service d’information du gouvernement, ancien conseiller du président de la République et responsable numérique de l’Elysée, responsable influence de la campagne de François Hollande en 2012.

 

Nicolas Vanderbiest

Nicolas Vanderbiest est assistant et doctorant à l’Université Catholique de Louvain (Belgique) sur les crises de réputation des organisations sur le World Wide Web. Il tient un blog sur le sujet (www.reputatiolab.com) et publie les mémoires des crises 2.0, un observatoire qui reprend statistiquement toutes les crises 2.0 qui ont eu un écho sur la scène médiatique francophone depuis 2004.

 

Conférence animée par Valerio Motta, président de Nemo Claudit, ancien directeur de la communication et responsable web du PS, ayant participé à 3 web-campagnes présidentielles.

 

Vendredi 22 septembre à 18H30

Le Carré (38 avenue de la République – 44600 Saint-Nazaire)

Inscrivez-vous à la conférence