Sur Bfmtv.com : à quoi va ressembler 2017 sur Internet ?

Capture d’écran 2016-08-22 à 10.00.08Alors que les candidatures à la prochaine présidentielle se multiplient, Valerio Motta, président de Nemo Claudit, a répondu aux questions de Bfmtv.com sur les stratégies de communication des différents candidats sur Internet. Un article dans lequel s’exprime aussi Philippe Moreau-Chevrolet, qui participera également à la conférence « 2.017, le numérique peut-il faire l’élection ? » organisée jeudi 22 septembre à Saint-Nazaire dans le cadre de la Nantes Digital Week.

Extraits :

Avec les réseaux sociaux, on peut court-circuiter les médias traditionnels, mais pour cela, il faut que chaque militant s’empare des réseaux sociaux pour convaincre », disait la présidente du Front national lors de son discours du 1ermai. Plus d’intermédiaire, pas de contradicteur, un budget en baisse: « C’est plus rentable qu’une séance de questions sur un plateau de télévision, et cela ne vous empêche pas d’être repris dans une dépêche de l’AFP », note Philippe Moreau-Chevrolet.

« Il y a toujours de nouveaux espaces qui se développent via la démultiplication des réseaux sociaux. Cela signifie qu’on va dépenser de plus en plus d’énergie pour gagner la bataille de l’image », prédit Valerio Motta, ancien directeur de la communication du PS. Et surtout, l’instantanéité de ces outils risque d’accélérer encore davantage le calendrier politique.

Mais celui qui a participé à trois campagnes présidentielles côté socialiste avertit: « Sur le numérique, les réseaux sociaux ne font pas tout. Ce qui fait la différence, c’est l’organisation de la campagne, les campagnes de mailing et la collecte et l’organisation des données ». Objectif: collecter des informations fiables sur les électeurs pour se constituer une solide base de militants, prêts à arpenter le terrain pour leur candidat.